vendredi 22 mars 2013

Améliorer Google Keep

Depuis la sortie de Google Keep il y a quelques jours, les applications de prise de notes sont devenues un important sujet de discussion dans la communauté high-tech. Les uns y vont de leur critique sur le nouveau venu tandis que d'autre l'encensent déjà comme le nouvel outil le plus efficace du web.

Pour ma part, j'ai longtemps cherché une application pour prendre des notes sur ma nexus 7. Après de nombreux, nombreux et nombreux tests, je me suis arrêté sur FreeNote qui est une petite application  en local avec beaucoup de possibilités (même si l'interface n'est pas hyper intuitive). Et finalement, je ne l'ai jamais utilisée. Ce qui confirme ma première impression, je n'ai pas besoin d'une application de prise de note.

Je me suis toutefois penché sur Keep en cherchant ses forces et ses faiblesses.


Ce qu'on aime dans Keep

C'est bien simple, ce que l'on aime dans Keep, c'est sa simplicité, son interface épurée, intuitive ainsi qu'un visuel agréable dans le thème de Google Now (qui se propage de plus en plus vite au travers des Google Apps). En résumé, ce qu'on aime chez lui c'est simplement le pur style Google: simple et efficace. Les notes étant de plus hébergée sur Drive, on peut y accéder de n'importe où, n'importe quand et sur n'importe quel device. Encore une fois, du Google.
Enfin, côté fonctionnalité, c'est pas mal. On peut taper une note, dicter une note, créer une liste, prendre une photo et personnaliser chacune des petites cartes avec une couleur. Du basique, mais du basique bien réalisé. Encore que, la prise de note manuscrite aurait quand même pu être prise en charge...


Ce qui dérange avec Google Keep

Après la fermeture brutale de Reader et du service Google Notebook il y a un an, les traumatisés se demandent combien de temps ils pourront utiliser le service avant qu'il ne ferme. Les blessures sont encore fraîches, nous laisseront donc ces grincheux, dont je fais parti, ruminer dans leur coin.
En effet, Google Keep va très certainement s'intégrer dans la stratégie globale Android et Google+ et aura droit grâce à cela à une immunité diplomatique. Et puis quelques post-it prennent moins de place sur des serveurs que des milliards de flux.

En revanche, on a plus de mal à comprendre pourquoi il n'y a aucun pont entre Keep et le gestionnaire de tâche déjà intégré à Gmail et Gagenda. D'autant que Google travaille d'arrache pied à supprimer des services "inutiles" et à réunir les doublons.

De même que, son cousin étant capable de gérer et notifier les dates butoirs des tâches à accomplir, pourquoi Keep n'en est-il pas capable ? Le service lancé cette semaine était-il vraiment au point sachant que certaines améliorations possibles sont déjà présentes dans des produits Google existants ?

Ce sont certes des erreurs de jeunesse de ce nouveau service, mais il nous fait constater qu'il n'est pas simple pour l'entreprise de gérer l'innovation ( nan je déconne, on parle de prise de note quand même ) et l'unification de l'offre. On peut par ailleurs supposer qu'ils seront l'objet d'une rapide mise à jour.


Ce qui serait vraiment sympa

Pour tester Keep, je suis allé sur mes applications Google et je me suis amusé à partager des choses.
Sur YouTube, Keeper une vidéo crée un post-it avec le lien. Pourquoi ne pas juste l'ajouter en favoris dans l'application YouTube ?
De même sur Chrome, Reader ou Google Flux d'actu, ces applications proposant toutes plus ou moins une option pour consulter le contenu plus tard.
Sur Maps c'est un peu plus sympa car si on partage une adresse, il va nous importer toutes les informations sur le post-it. Mais encore une fois, avec le système de favoris de Maps, cela revient au même. Pour l'instant, le seul avantage que l'on peut y voir, c'est qu'avec une échéance notifiée, Google Now puisse nous afficher la fameuse carte crée par nos soins dans l'application Google Now..
Fantastique !! Mais ça n'est pas encore à l'ordre du jour.

En revanche, voila un exemple de ce qui rendrait l'application vraiment pratique:

Exemple 1

Exemple 2



















Dans ma pensée, voilà ce que devrait être Google Keep.
Au moment du partage, il devrait créer un instantané de que l'on était en train de consulter ( une capture d'écran en somme ) puis permettre de créer la note en deux étapes.
Première étape, un léger recadrage pour centrer sur ce qui nous intéresse vraiment.
Deuxième étape, la mise à disposition d'un stylo ( avec quelques couleurs) et d'un sur-ligneur.
Enfin la carte se crée en ajoutant sous la photo le lien, juste au cas où, afin de pouvoir revenir à la source. La note serait ainsi visuelle et efficace, prête à être partagée sur G+.

Parlons d'ailleurs de Google+. 
Keep étant assez minimaliste, le partage est simple: soit il envoie du texte, soit il envoie un photo.
On peut alors se demander pourquoi Google ne tente pas de surfer sur la vague (mourante) de services tels que Pinterest qui finalement sont une sorte de version web et sociale de Google Keep ( J'exagère un peu mais finalement pas tant que ça).
Pour cela, il suffirait de créer un nouvel onglet sur nos profils dans lequel il serait possible d'épingler à souhait des notes avancées en provenance de Google Keep. 
Ce pourrait être intuitif et sympa, tout en s'ajoutant facilement au flux des gens que vous suivez. 
On peut alors imaginer l'ajout de cette forme de partage à Snapseed.
On pourrait alors consulter les tableaux bordeliques de nos contacts, plein de photos, de boulot en retard et de projets-à-réaliser-si-un-jour-j'ai-le-temps. 
Enfin, c'est une forme de social qui a fait mouche auprès des femmes et ouvrirait, pourquoi pas, les portes du réseau à une nouvelle audience.

Comme à mon habitude Google, je t'offre mes idées.
Si tu veux me remercier, tu peux m'offrir un X-Phone.